txt.02.01 – arkhè

Glose n°3 sur le concept d’arkhè

Commencement et commandement sont les lieux mêmes de la métaphysique. Le commencement est ce qui a priori est définitivement voilé, tandis que le commandement est ce qui fait face au mouvement dans ce qui n’est pas voilé, dans l’avoir lieu.

Or il est présupposé que l’avoir-lieu réclame d’être commandé. En ce sens l’avoir est an-archique. C’est ici le sens réel de ce terme.

Ce que dit la modernité poétique, rien n’aura eu lieu que le lieu, signifie en somme qu’il ne peut y avoir de commencement.

Ce que présuppose la politique et l’arraisonnement morale, est de raccorder commencent et commandement, de raccorder ce qui est voilé et ce qui est présent en un principe catégorique qui consiste à énoncer que le commencement authentique préside au commandement.

Archeologia signifie le rassemblement des commencements.

Architektos signifie celui qui engendre les commencements.

C’est ainsi que philologia n’a pas de parenté avec l’archeologia.