TXT05N02-économie de la lettre

TXT05N02      L’économie de la lettre

 

Économie de la lettre signifie précisément la gestion (c’est-à-dire l’interprétation des gestes) qui consiste d’abord à tracer (c’est-à-dire penser que ce qui est est toujours séparé et seul dans cette différence ontologique absolue), ensuite instituer le trait (c’est-à-dire faire en sorte qui ne soit pas autre chose et qu’il puisse advenir en une espace qui le donne dans sa singularité et dans son immédiateté, ensuite fonder le lettre et fonder leur teneur interne (c’est-à-dire les tenir en ce qu’elles sont et en ce qu’elles montrent, en ce qu’elles indiquent), et enfin penser les relations entre chacun de ces gestes, c’est-à-dire entre chacune de ces institutions, de ces fondations et de ces donations.

L’économie de la lettre est donc à la fois lente parce que les relations sont innombrables et à la fois vertigineusement rapide parce qu’il est le mouvement même de la pensée. La gestion des relations se nomme philologie.